lundi 11 avril 2011

SuPeractualité(S) en vidéo





A suivre sur www.dailymotion.com/collectifsupersansplomb
Pour Liseur(S) de(S) Rêve(S) n'oubliez pas de visiter les pages spécifiques (lien en haut à droite de l'accueil).

2011 – 2012 : Rêve(S) et Perdu(S) – Création, Diffusion.







A partir des expérimentations de Liseur(S) de(S) Rêve(S) et de Rêve(S) et Motif(S), création d’une forme intime associant corps, texte et multimédia pour 20 spectateurs, 4 personnages et un interprète.

adaptation du texte "Rêve(S) et Perdu(S)", de Matthias Degoul.

2010 – 2011 : Rêve(S) et Motif(S) – Expérimentations, crashtest.



Protocole d’expérimentations publiques associant le corps, les arts numériques et les arts plastiques dans des espaces publics et des lieux privés autour du texte Rêve(S) et Perdu(S) écrit en 2010 par Matthias Degoul.

Expérience Pilote – Rêve(S) et Motif(S) 00 : Construction et Répétitions aux Ateliers Frappaz, à Villeurbanne, diffusion Fête des Lumières de Lyon 2010 dans le 1er arrondissement de Lyon dans des lieux « privés » d’arts contemporains et l’espace public, 12 artistes associés.

2009 – 2010 : Liseur(S) de(S) Rêve(S) – Création, Diffusions.


Performance pour un spectateur («rêveur») et un interprète («Liseur») associant un travail chorégraphique à un univers sensible, Liseur(S) de(S) Rêve(S) est une main tendue entre un «rêveur» et le «Liseur», une rencontre par laquelle, quel qu’il soit, le «rêveur» devient celui que le «Liseur» recherchait et où, devenu ombre, le «Liseur» devient celui que le «rêveur» attendait.


Liseur(S) de(S) Rêve(S) est une convocation personnelle et intime qui fait entrer progressivement le spectateur dans un rêve composé par le «Liseur». Durée : 20 minutes, un rêveur toutes les 10 minutes pendant trois heures minimum.

Version extérieure (160 représentations) : Festival Off d’Aurillac 2009, Sutter Nova 2009, Festival Off d’Aurillac 2010.
Version intérieure (100 représentations) : Festival Arts Bon Pasteur 2010, Galerie Glandeur Jean-Michel Goletto, Galerie Caroline Vachet.


voir la page dédiée à Liseur(S) de(S) Rêve(S)
voir la page Livre d'or des rêveurs

2008 – 2009 : Jardin(S) Diver(S) – Création, Diffusions

Lumineuse et multimédia,  une installation protéiforme pour jardins, fenêtres et façades, conçue à partir de la parole collectée des habitants et réalisée à partir de bouteilles en P.E.T.

Les jardins secrets, partagés, publics ou rêvés composent, dans le paysage, un réseau sensible et métaphorique des individus, des groupes, du vivre ensemble et de l’inconscient collectif.

"Dans l’espace atomisé, révéler les particules, assembler les molécules, et par l’alchimie d’un songe, créer la matière, qui, soudée, assemblée, donnera naissance à un ailleurs, jardin de l’intime et de l’universel. Alors sur la terre de l’hiver, jachère réputée infertile et aride, les Jardins Secrets écloront de fleurs magnifiques, les Jardins Partagés déborderont d’herbes folles et les Jardins Publics foisonneront de fruits fabuleux que chacun pourra cueillir et partager comme la promesse de notre idéal, dans le Grand Jardin de nos Rêves".




Diffusions : Jardin(S) Diver(S) -  Résidences d’artistes de la Fête des Lumières de Lyon 2008, Paysage(S) d’Amour(S) Sutter Nova 2009 et Fête des Lumières de Lyon 2009.

2007- 2008 : Ailleur(S) et Horizon(S) – Expérience de territoire.


Bande dessinée vidéo-diapo-rétro-projetée pour des immeubles et un jardin public, élaborée à partir de la collecte de la parole des habitants et d’ateliers de dessins avec les enfants. Résidence de 6 mois dans le quartier du Vergoin dans le cadre des résidences d’artistes de la Fête des Lumières.

2006 – 2007 : Cité(S) de(S) Rêve(S) – Création, diffusions.


Installation et spectacle pluridisciplinaires, protéiformes, multimédia et vivants en cinq actes, créés à partir d'une intervention et d'un processus (voir article suivant).

Acte 1 - Grande(S) Porte(S) de(S) Rêve(S) : apparition des Passeur(S) à la tombée de la nuit et ouverture de la porte des rêves dans une transe d’images, de textes, de corps et de sons.
Acte 2 – Passerelle(S) : voyage vers la cité des rêves en image et en chanson accompagné par les Passeur(S) et la SuPerChorale créée localement avec des amateurs.
Acte 3 – Cité(S) : visite par les spectateurs des cinq quartiers thématiques d’une ville miniature composée de maquettes, de vidéo, d’installations sensorielles, de prototypes d’habitat ou de transports, et habitée par les Passeur(S) et les Gardien(S) : Bourg de Zouprelaine (convivialité), Réserve de Pilotipluvien (environnement), Nébuleuze de Léolliel (mémoire), Centre El Ekriture (ascension) et Xéontyr-1-Zone (être et avoir).
Acte 4 – Passerelle(S) : voyage vers la réalité.
Acte 5 - Etroite(S) Porte(S) de(S) Réalité(S) : disparition de la cité et des Passeur(S), retour au quotidien.

"On raconte qu’il existe une ville mystérieuse et lumineuse, qui voyage autour de la Terre et n’apparaît que tous les cent ans au même endroit. On raconte aussi qu’à chacun des endroits où elle se matérialise, elle prend la forme des rêves des habitants des environs. On raconte enfin, que le peuple de cette ville, les Passeur(S), apparaît à ceux qui croient en leurs rêves, pour les conduire vers le lieu de toutes les utopies. Alors, les rêveurs pourront apercevoir ce monde éphémère et éternel, cette ville ancestrale qui ne vit qu’une nuit, cet ailleurs imaginaire et pourtant bien réel : la Cité des Rêves. Et vous à quoi rêvez vous ?»

Diffusions : Invites de Villeurbanne 2006 - quartier du Tonkin à Villeurbanne, Laboratoire EnCourS 2006 - Centrale Hydroélectrique de Cusset 2007, Théât'réalités 2006, Kiosque à Coulisses 2006 à Crest.

2006 – 2007 : Cité(S) de(S) Rêve(S) – Interventions, processus.


Immersion sur un territoire, rencontres, interviews, recherche des spécificités locales, ateliers d‘écriture f(r)ictionnelle, ateliers d’arts plastiques, micro-trottoir, audition d'experts, séances de photos, sondages... L'idée est d'intervenir à partir d'un éventail de propositions qui ne nécessitent pas forcément la maîtrise d'une compétence spécifique afin de réfléchir ensemble à la cité idéale, à la ville de demain, à l'habitat du futur, à partir de 5 thématiques récurrentes : convivialité, durabilité, mémoire, ascension, être et avoir.






Processus – Résidences : CCO- Jean Pierre Lachaize, Ateliers Frappaz, EnCourS-KompleXKapharnaüM, Kiosque à Coulisses-Transe Express, une cinquantaine de structures associées et un réseau d'une centaine de participants.

2005 – 2006 : Passerelle(S)







Déambulations multi-sensorielles et multimédia dans l’espace public réalisées à partir d’un processus et d’un territoire.


Expérience 1 : Passerelle(S), Festival Théât’Réalités 2005, Villeurbanne.
Expérience 2 : Passeur(S), Festival Théât’Réalités 2006, Villeurbanne.
Expérience 3 : Passerelle(S), Ateliers Frappaz 2007.

2005 – 2006 : Microcosmo(S)



Microcosmo(S) : Installations multi-sensorielles, multimédia, vivantes et  in situ, réalisées à partir d’un processus et d’un territoire.


Expérience 1 : Labyrinthe(S), Paroles sur Place 2004 au CCO Villeurbanne.
Expérience 2 : Interminable(S) Couloir(S) du Temps – Art sur la Place, Biennale d’Art Contemporain de Lyon 2005.
Expérience 3 : Générateur Domestique(S) de Polychronirisme(S) – Résonnance(S), Biennale d’Art Contemporain de Lyon 2005.

2003 – 2005 : Habitat(S)


Installations multi-sensorielles et multimédia, in situ et dédiées, réalisées à partir d’un processus et d’un territoire.


Expérience 0 : Trace(S) – Festival Théât’Réalités 2003, quartier des Buers à Villeurbanne
Expérience 1 : Maison(S) Trace(S), Festival Théât’Réalités 2004
Expérience 2 : Maison(S) Trace(S) et GnoukiBoutique(S), Festival d’Aurillac 2004.
Expérience 3 : Prototype(S), Festival Théât’Réalités 2005.
Expérience 4 : Transport(S), Sutter Nova 2005.